Retour
Une Saison Combas à Aix-en-Provence, suite...
A l'hôpital psychiatrique Montperrin, c'est encore autre chose ! Baptisé 3 bis F – du nom de l'ancien pavillon fermé pour femmes – l'espace où Combas est intervenu est un lieu de vie et de créativité pour les patients du Centre Hospitalier. Trois mardis de suite, il est venu peindre, comme l'atteste la vidéo présentée. Premier jour, il arrive et commence par peindre un grand soleil, qu'il entoure de grands aplats bleus et rectangulaires. La toile, présentée face à l'écran, n'a rien de bien bleu. Et, au fil des heures et des jours, il s'acharne à faire surgir tout autre chose, dans une concentration royale, tout en dialoguant avec les patients.

A l'Abbaye Cistercienne de Silvacane, construite au XIIIe siècle près de La Roque d'Anthéron, Combas occupe discrètement le transept. On lui doit, d'un côté, un christ : sur un rondin de câbles électriques, deux poteaux télégraphiques forment une croix sur laquelle est crucifiée une combinaison de l'armée, peinte d'un Christ-à-la-Combas. En face, rien de tel : une composition aussi minimale que le lieu le laisse attendre, de petites croix immobiles qui épousent les interstices de la pierre séculaire. En s'approchant, on comprend : deux pinceaux en croix, sur lesquels est fixé un tube de peinture fatigué avec, par-dessus, un Christ-à-la-Combas. Des gros, des chétifs, des roses, des moins frais, pas un pareil… il y en a 59 ! L'endroit vaut vraiment le détour : du dortoir au réfectoire, c'est comme si on sentait la présence des moines qui ont habité l'endroit. On peut y rester des heures… Un havre.

Au Moulin de la Recense de Ventabren, splendide site consacré au XVIIIe siècle à la recense d'huile d'olive, c'est le clou du spectacle ! Combas y présente plusieurs toiles, dont deux consacrées à Cézanne et à la Montagne Sainte-Victoire. Il y présente également des sculptures, et installe en un manège insensé trois fées/cavaliers en jeans, coiffés d'obélisques de la concorde qui, bien qu'immobiles, semblent surfer tout en broyant l'olive.

A l'Atelier Cézanne, Robert Combas réalisera une œuvre en direct le jeudi 24 juillet : à ne pas rater !


Pour ceux qui ont eux la chance d’assister au vernissage au Moulin de la Recense de Ventabren, (on a pu vivre un grand moment, qu'on ne reverra pas de sitôt). Robert Combas a entonné au micro l'ensemble des légendes de ses œuvres sur la musique particulièrement enivrante du collectif Biomix. Son intervention toute empreinte de poésie est digne d’une performance généralement rencontrée hors ce milieu : le décalage est là ;le public aixois invité un peu désorienté par ce type de prestation et un COMBAS tout heureux de démontrer qu’il est un artiste complet.

Cette manifestation n'aurait pu avoir lieu sans l'initiative du CECDC – Centre Européen de Création et de Développement Culturel – qui mène une action exemplaire d'ouverture et d'accessibilité des pratiques artistiques auprès d'un public non-averti qui s'avère au final conquis.

Olivier Gaulon.

Une Saison Combas à Aix-en-Provence, du 27 juin au 28 septembre 2003 : Espace Sextius / Hôtel de Ville / Ecole Supérieure d'Art / Cité du Livre / 3 bis F / Abbaye de Silvacane / Atelier Cézanne / Moulin de la Recense de Ventabren.

CECDC – Centre Européen de Création et de Développement Culturel –
1 Place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence
Tél : 04 42 20 96 00 –
Lien : Cliquez-ici


visuel : "Partant sur Aix", acrylique sur toile, 220x220, copyright Combas-ADAGP 2003.