Retour
Eric Mézan
''L’art contemporain est accessible à tous mais seul une élite le sait''

Eric Mézan a développé il y a 10 ans, l’agence de création et de conseil Art Process. Cette agence consiste entre autres, à rassembler des amateurs, des collectionneurs d’art contemporain, des mécènes, à mettre en lumière des œuvres d’artistes en organisants des visites d’ateliers les samedis.

De ces rencontres en découlent une fois par mois des dîners rassemblant des gens issus du milieu artistique ou non, mais dont le point commun est cette passions consacrée à l’art contemporain ; ces dîners atypiques sont organisés dans des lieux insolites, des musées, des fondations, des centres d’art…
Parallèlement aux dîners, Eric Mézan et son équipe organisent des voyages, mais pas n’importe lesquels ; ceux – ci sont toujours axés vers l’art contemporain et plus précisément vers les foires internationales telles que la Art Fair de Bâle et Miami, l’Armory show à New York, la Biennale de Venise……

Notons qu’en 2004, Art Process a crée à la Fiac, un club entreprise et les premières rencontres Art et Entreprises, réunissant ainsi la Fondation Cartier, ABN, les Mécènes du Sud, Art & Business…..

Cette volonté d’internationaliser l’art contemporain, de toucher différents « public », différents secteurs et de sensibiliser les gens à aller à la rencontre de l’artiste, est l’un des succès d’Art process. Arrêtons nous un instant avec Eric Mézan avec qui nous allons partager notamment une de ses œuvres….


« Fondateur » de l'agence Art Process, quel fut le déclencheur de cette création ?
Une vision ! L’art et le business peuvent faire bon ménage et ont beaucoup à s’apprendre mutuellement.

Quels en sont les objectifs ?
Transformer le monde, à notre modeste échelle bien sûr !

Racontez nous votre parcours qui vous a mené dans l'univers de l'art contemporain.
Paris tout d’abord. Et ensuite l’amour, les rencontres, les souffrances, la mort, la joie, l’irrésistible envie d’en savoir plus sur l’humanité et comment le monde tourne.

Les membres d'Art Process, sont-ils tous issus du milieu de l'art, ou cela touche différentes catégories socio- professionnelles ?

Surtout pas ! Ils viennent d’ailleurs mais sont dans l’art contemporain depuis toujours. Enigmatique, n’est ce pas ?

Vous plongez les membres dans les veines du marché de l'art contemporain; il y a-t-il des liens qui se créent entre les galeristes, les artistes, les acteurs en fait du marché de l'art ?

Il y en a même de plus en plus et c’est bien l’objectif. Nos « gentils membres » achètent dans les galeries, les foires, les librairies spécialisées, sur nos recommandations et surtout ce que bon leur semble.

A l'heure actuelle, vous faites partis des figures importantes dans le milieu de l'art contemporain, dans le sens où, vous introduisez un public dans les ateliers d'artistes, vous les mettez en contact avec des collectionneurs des galeristes à notoriété importante. Avez-vous d'autres réseaux autres que l'art contemporain, que vous souhaiteriez exploiter et mettre par conséquence en fusion avec l'art > contemporain ?

Non, je ne souhaite qu’une seule chose, continuer à travailler, beaucoup, comme nous le faisons déjà. Découvrir de nouveaux artistes, de nouveaux horizons, de nouvelles façons de penser et de s’interroger.


Quelles furent les rencontres fortes, lors de vos évènements, vos rencontres artistiques ?

Ma rencontre avec Bernard Stiegler, nous nous ressemblons beaucoup mais je ne suis pas philosophe et je n’ai pas de fait de prison comme lui. J’ai pas contre un avantage sur lui, j’ai et malheureusement vu beaucoup de gens mourir autour de moi lorsque j’avais 25-30 ans…

Parallèlement à Art Process, vous avez crée la revue iCoNoMiX, pouvez vous nous esquisser le caractère de cette revue ?

iCoNoMiX, c’est toute l’actualité de l’art et du business, of course !

Parmi les ouvres que vous avez vus lors de vos « expéditions artistiques » quelle peinture vous a le plus touché ?

Ce n’est pas une peinture, c’est une écriture :
«L’art contemporain est accessible à tous mais seul une élite le sait"

Enfin il y a-t-il un endroit auquel vous rêveriez organisez un dîner artistique ?
Dans une grotte en plein de Paris, mais je ne l’ai pas encore trouvée.


Amandine Milossis
Pour Art-Contemporain.Com


Pour découvrir Art Process, cliquez-ici