Retour
Derrière le mur
C'est à la Neue Nationalgalerie Kulturforum de Berlin, qu'est mise au jour une exposition entièrement consacrée à l'art en RDA ; continuité de l' expressionnisme allemand au temps d'Otto Dix, de V.Brauner, ou l'art dit « de propagande ».

Cette exposition "de" RDA, et non "en" RDA, ne dévoile pas une collection d'œuvres d'art axées sur la peinture figurative reflétant les 40 ans de la vie de L'Etat socialiste allemand.
Au contraire, il y a eu une volonté de laisser de côté "l'art en RDA que l'Etat a utilisé pour esthétiser sa réalité".

Ici, on assiste à un kaléidoscope d'œuvres fortes, où la tristesse, la violence, le tourment émanent de la quasi totalité des œuvres.

Parmi les 130 artistes et leurs 400 œuvres, H. Grundig, W. Sitte, M. Bottcher, nous livrent leurs jardins secrets, qui sont maintenant des traces artistiques historiquement importantes permettant de comprendre pourquoi ils ont été exclus de leur emploi pour tendances esthétiques non conformes.

Malgré la chute du Mur, les expositions consacrées aux peintres de RDA, sont encore teintées de critiques acerbes….Art et politique ne sont malheureusement pas toujours en parfait accord.
En effet, les expositions se terminant prématurément ou s'annulant tout simplement ( telles qu' à Nuremberg, Weimar), confirment que la vérité n'est pas toujours bonne à voir.

Cette exposition dure jusqu'au 26/10/03 et est fortement recommandée : plus les gens se déplaceront pour ces artistes, plus les limites, les censures s'éclipseront.
A l'heure actuelle le magazine allemand Der Spiegel, appréhende que cette exposition atteigne le paroxysme du scandale.


Amandine Milossis.


Neue Nationalgalerie Kulturforum
Postdammer Strasse 50, Berlin
Des plaquettes de l'exposition sont à disposition pour les étudiants.
Tous les jours sauf le mardi.

Sur le site de la Neue Nationalgalerie Kulturforum : cliquez-ici