Retour
RIVES à Douai
Du 4 mai au 31 Août 2002.

Quand on joue avec l’Eau à Douai.
Cela donne un agréable parcours du musée de la Chartreuse aux rives de la Scarpe.
L’Eau est ici exploité comme support, thème et lieu d’exposition.
On trouvera tout au long du parcours des rives de la Scarpe des sculptures et installations qui prennent mouvements et changes de volume par l’intermédiaire du reflet de la rivière.
Le regard va et vient de l’objet à son reflet.
Au musée de la Chartreuse, l’eau est toujours présente. On la trouve puissante dans les cylindres de Gereon Lepper et musicale
avec les fontaines solaires d’Erik Samakh.
L’exposition se poursuit à l’intérieur du musée de la Chartreuse. Le visiteur y est invité à découvrir une exposition de photographies et de vidéos sur l’importance de l’eau dans notre vie et notre environnement.

- N’oubliez pas de commencer votre promenade par le musée pour y prendre une canne à l’accueil. L’artiste Patrick Corillon, les a équipées de puces électroniques qui enregistrerons vos mouvements tout au long de votre chemin.
A sa fin, un programme informatique se chargera de vous les retranscrire sous la forme d’un dessin numérisé, censé traduire ainsi le parcours mental effectué par chacun.

Douai est ainsi transformé jusqu’à la fin de l’été et s’offre un autre regard.
Cette transformation est due à la volonté d’une équipe municipale conduite par son Maire Jacques Vernier de construire une nouvelle identité. Pour ce faire, elle s’en donne les moyens.
Depuis dix ans, elle consacre 1% de son budget d’investissement à la commande publique, lui permettant d’organiser ce type de manifestation ou d’acquérir des œuvres contemporaines.
Exemple à suivre…

D’autre part, notons la belle réussite de la restauration du musée de la Chartreuse.

Musée de la Chartreuse
130 rue des Chartreux – 59 500 Douai
tél : 03 27 71 38 80
Douai sur le net Ville de Douai

Légende des Visuels :
1- François Mezzapelle, MONTB, 2000
© Galerie Baudoin Lebon
2 -Adalberto Mecarelli, Installation lumineuse
© Adalberto Mecarelli
3- Erik Samakh, Fontaines Solaires, 1997
©Pauline Beernaert