Retour
What is Else ?
A quarante ans, ce petit bout de femme dotée d’une fabuleuse énergie créative et d’un sacré tempérament, fête sa cinquantième exposition à New York, son rêve d’artiste.
La peinture d’Else, c’est une autre façon de concevoir l’art. C’est d’abord voir la vie en rouge, une couleur de feu qui va parfaitement à sa personnalité bien trempée d’origine méditerranéenne.
C’est ensuite un coup de pinceau unique qui rend la lecture de ses œuvres très subjective et libre à la fois. Certains y voient des influences asiatiques, d’autres peuvent y trouver des influences italiennes.
La recette se compose probablement d’un peu tous les ingrédients. Else est aussi la fondatrice de son propre mouvement artistique « l’Elsisme » et présente à New York sa série des « Elses » commencée à Paris en 1999.
Une série qui, jusque là, lui a porté bonheur. Aujourd’hui l’artiste participe pour la première fois à Artexpo. Impressions…

I) Comment se passe votre première journée d’exposition à New York ?

Bien, mais je me sens un peu perdue à cause de la langue et du décalage horaire. Les gens semblent intéressés par ma peinture mais je ne comprends pas encore tout ce qu’on me dit. Je ferai peut être appel à un agent comme d’autres artistes français ici.

II) Est-ce indispensable pour une artiste de venir exposer à New York ?

C’est le rêve de tout artiste d’être reconnu aux Etats-Unis. J’ai choisi de faire ma cinquantième exposition ici, c’est symbolique. Le meilleur de la peinture se trouve à New York et je voulais en faire partie. C’est aussi une reconnaissance de mon style.

III) Comment le public américain réagit-il devant vos œuvres ?

Globalement les gens ont l’air plutôt intéressé, intrigué par ma peinture qui sort de l’ordinaire. Mes toiles ne font que suggérer, elles sollicitent l’inspiration et l’imagination de tous.

IV) Quand avez-vous commencé à peindre ?

J’ai commencé il y a 7 ans. J’ai tout plaqué du jour au lendemain pour me consacrer à la peinture. J’ai d’abord commencé à faire de la figuration mais ça m’a très vite ennuyée. J’ai tout de suite embrayé sur la série des Elses, composée de triptyques et de silhouettes.

VI) Comment définissez-vous votre peinture?

J’ai une façon de peindre différente des autres artistes. Il y a un côté très conceptuel, une recherche de l’expression avec un minimum de trait. Tout est fait à l’acrylique. Je dessine dans la matière et tous les éléments de dessins sont sculptés autour.

VII) Comment doit-on lire vos œuvres ?

La plupart des "Else" sont vendus par trois de façon à ce que les clients puissent faire leur propre œuvre en bougeant chacun des tableaux du triptyque. Certains clients y voient de la calligraphie orientale, d’autres des influences plus méditerranéennes.

VIII) Pourquoi avoir choisi la couleur rouge comme dominante dans vos œuvres ?

J’ai eu un besoin de liberté et de clarté que me procure cette couleur. J’avais besoin de créer une structure et un équilibre par les formes longilignes que je dessine. Je n’ai jamais de modèles devant moi quand je crée. Tout me vient du plus profond de moi-même et de ma seule imagination. J’ai beaucoup travaillé pour obtenir ce rouge.

IX) Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Mes œuvres sont toujours exposées à la galerie Art Symbol Place des Vosges. Je serai aussi présente à la Foire d’art contemporain de la Bastille en mai prochain.

Propos recueillis par Joan Amzallag.

Pour voir le site de l'artiste, cliquez-ici

visuel : sans titre 1, 80cm x 80cm, technique mixte, Else