Retour
Monique Stupar, histoire d'un engagement...
Au beau milieu de la campagne poitevine, au sein d’un lycée agricole, un espace d’art contemporain est planté.
Il accueille actuellement une exposition «Territoires Partagés» réunissant des œuvres et installations de Kyoko Ibe (artiste japonaise) et Georges Rousse.
Imaginons l’étonnement des scolaires et des étudiants lors de leurs visites !
Mais tel est le but de cet espace. Ici, nous sommes au cœur de la sensibilisation, de la découverte.
Confronter un public à des œuvres et à des artistes contemporains, l’éveiller par l’intermédiaire de l’Art et de L’Art Plastique en particulier aux autres et aux partages, le sensibiliser à la création est le leitmotiv depuis bientôt vingt ans de Monique Stupar, directrice de l’Espace d’Art Contemporain du lycée agricole Xavier Bernard à Rouillé (30km de Poitiers) et responsable du réseau Rur’Art

Tout a commencé en 1983 … Monique Stupar, alors enseignante d’arts plastiques au Lycée agricole départemental Xavier Bernard , organise le temps d’une semaine un atelier de création pour les élèves de son lycée avec la participation et l’aide d’artistes. La production de cet atelier fait l’objet d’une exposition. Elle a eu tout de suite l’idée de partager cette initiative en y invitant les classes scolaires des communes avoisinantes.
En 1987, elle organise avec le FRAC Poitou-Charentes une exposition d’une durée de 2 mois, où elle transforme une grande salle d’étude en salle d’exposition, créant là un premier événement au sein du lycée.
Elle y expérimente un travail pédagogique auprès des 2000 scolaires en provenance du canton.
Elle sensibilise les autres établissements agricoles à ce travail, créant les années suivantes des expositions itinérantes aux seins de ces lycées, qui eux mêmes invitent les enfants des autres communes.

Ce partage d’actions amène à la création du Réseau Rur’Art, réunissant 14 Lycées Agricoles de la Région Poitou-Charentes.

Parallèlement à ce travail, pendant 5 ans, elle initie un projet de réalisation d’une œuvre monumentale par une école du milieu rural avec l’aide d’un artiste en vue de son installation dans un lieu public.
Ce projet se concrétise dans plusieurs villes et villages des départements de la Vienne et de Deux-Sévres et donne naissance à l’implantation de 70 créations.

Elle abandonne fin 1991 cette dernière aventure pour se consacrer pleinement à la structuration du réseau Rur’Art.
En 1993, elle fait un break d’une année, pendant laquelle elle suit une formation en ingénierie et management culturels et propose simultanément à la Région Poitou-Charentes la création de l’ Espace d’Art Contemporain au sein même du Lycée Agricole Xavier Bernard.
Elle y rencontre un écho des plus favorables, amenant une forte mobilisation de cette puissance publique. L’Espace s’ouvre en 1995 avec la première exposition : «Saveurs, délices et art, un parcours des sens ».
Depuis, il vit au rythme d’expositions toujours accompagnées d’un projet pédagogique auprès des scolaires de la région.
Il a été présenté en :
• Mars 97 à Mars 98 : Terres d’ici et d’ailleurs avec Ousmane Sow (Sénégal) et Charles Simonds (Etats Unis).
• Février 2000 à Février 2001 : Messagers de la Terre
• Mai 2001 à Novembre 2001 : Terre d’empreintes, Sénégal

En 1994, Monique Stupar, déchargée de cours, est mise en disposition pour gérer ce lieu.
Elle réussit à monter une équipe, comprenant une responsable d’atelier pédagogique et une historienne d’art, afin de répondre pleinement à la mission de l’Espace (également ouvert au public).

L’exposition en cours «Territoires Partagés » avec Kyoko Ibe (artiste japonaise) et Georges Rousse a accueilli plus de 2000 scolaires de la région en provenance du réseau Rur’Art mais aussi des autres établissements tant primaires que secondaires.

Malgré des résultats et la reconnaissance des institutions, cette expérience, unique en France, que mène depuis bientôt vingt ans Monique Stupar rencontre encore la réticence de certains élus locaux :
Elle se manifeste notamment dans le refus de prendre en charge le transport de leurs élèves, les privant ainsi de cet outil de découverte.

Mais on ne note point de découragement ni de lassitude de sa part, consciente qu’elle doit à chaque saison retravailler inlassablement son terrain. Elle se fixe toujours de nouveaux objectifs, de nouvelles ambitions afin de mieux ancrer cet espace d’art contemporain dans son rôle éducatif mais aussi comme un vecteur d’animation culturelle de la région.
Son prochain projet courant sur 2003-2004, dénommé «Territoires Nomades», en est un parfait témoignage.
S’il voit le jour dans son schéma initiateur - actuellement Monique Stupar est toujours à la recherche de fonds privés pour boucler le budget, sponsors bienvenus…- il sera un condensé de ses nouvelles ambitions :
- En créant cette manifestation sur deux lieux : L’Espace d’Art Contemporain au Lycée agricole à Rouillé dans la Vienne et le Château de l’Abrègement à Bioussac en Charentes.

- En invitant Andy Goldsworthy, Anthony Gormley, Christian Lapie, Jaume Plensa et Erik Samakh à travailler sur le thème Territoires Nomades,
- En accompagnant les installations et les œuvres de ces artistes par des Chorégraphies de Odile Azagury, du Ballet Atlantique Régine Chopinot et par la réalisation d’un court métrage de Philippe Piguet.

Nous lui souhaitons bonne chance et nous ne manquerons pas dans ces colonnes de vous tenir au courant de sa prochaine réalisation.

Bernard Lalanne

Espace d’Art Contemporain
Lycée agricole Xavier Bernard

86480 ROUILLE (30 km de poitiers)
Départementale 150
tél/fax : 05 49 43 62 59

Pour tout savoir sur le réseau Rur’Art et L’exposition «Territoires Partagés» jusqu’au 15 décembre 2002 : cliquez-ici

visuel haut : L'Espace d'Art Contemporain.
visuel bas : vue de l'exposition «Territoires Partagés».