Retour
LILLE 2004, capitale européenne de la culture
C’est parti pour douze mois de fêtes populaires, d’expositions, de concerts, de théâtres, d’opéras, de cirques, d’arts dans la rue, rien ou presque n’a été oublié dans la programmation.

Satisfaire un large public, l’impliquer comme en témoignent les bals blancs organisés le jour d’ouverture dans toute la ville, ancrer cet évènement dans la mémoire de la cité, projeter et ouvrir la ville et sa communauté environnante vers un nouveau futur sans oublier ni renier son passé, profiter de ces douze mois d’animations culturelles pour donner un nouveau regard à cette ville et sa région, tels sont les enjeux définis par ces organisateurs et notamment Martine Aubry, son maire.

Si le pari est osé, on ne peut que les en féliciter et se réjouir de ce bon départ.
L’entrée est fort réussie même si la qualité de certaines de ces premières expositions pâtit un peu par rapport au reste de la programmation.
Mais une année c’est long, et on espère que ce «soap opéra», pour l’instant de qualité, tiendra tous ces engagements.


Lille 2004 est divisé en trois saisons. La saison 1 court jusqu’au 5 mars 2004.
Pour cette première saison, et certainement pour marquer son lancement, on notera et à ne pas manquer dans la thématique : Les métamorphoses, volonté d’inscrire dans la cité, par le biais d’intervention d’artistes plasticiens, designers, etc., la permanence de cette manifestation dans le quotidien.
Le chemin des Etoiles : La rue Faidherbe a été transformée en piste d’envol d’un astroport par Jean-Claude Mézières (créateur de Valérian, BD de science fiction ) ; Patrick Join propose d’étonnantes éclipses aux voyageurs de la gare Lille Flandres ; sur la place de l’hôtel de ville de Roubaix, une forêt suspendue, tête en bas, à douze mètres du sol, propose au passant de lever la tête pour une balade à l’envers.
Dans les expositions, on a particulièrement aimé « Robots ! », exposition au Tri Postal, à proximité de la gare Lille Flandres ; à voir aussi Cinémas du Futur dans le même quartier.
Flower Power, exposition sur trois lieux, où les fleurs nous sont représentées à travers divers siècles, divers mouvements artistiques et diverses cultures.
Cela se passe au Musée de l’Hospice de Comtesse, au palais des Beaux Arts et au palais de Rameau.
Dans le cadre de cette exposition et pour la première fois en France, la Place François Mitterrand accueille en permanence une sculpture de Yayoi Kusama.

On aura bien compris que Lille 2004 est une manifestation culturelle ouverte à tous et pour tous.
Alors pour avoir une autre idée de Lille et du Nord, un seul conseil : Allez Y si vous le pouvez !

Bernard Lalanne

Pour tous renseignements, Cliquez-ici

Visuel haut :
Jean-Claude Mézières, Le chemin des étoiles, projet pour Lille 2004
©Jean-Claude Mézières


Visuel bas :
Lucie Lom, La forêt suspendue, projet pour Lille 2004
©Lucie Lom