Retour
Lille 2004 - Capitale Européenne de la Culture - Saison 2
Pour marquer la Saison 2, ouverture le 6 mars 2004, Rubens s’affiche au Palais des Beaux-Arts de Lille.

Cette exposition rétrospective placée à juste titre comme le porte drapeau de cette nouvelle saison retrace l’intégralité du parcours de ce maître.

Rubens (1577-1640) a été l’un des tous premiers à transcrire dans ses paysages, ses portraits , ses scènes religieuses comme les évènements historiques ou les récits mythologiques son émotion et sa passion.
Sa traduction picturale est toujours l'affirmation d'une énergie éclatante, d'une sensualité passionnée, comme en témoignent ses voluptueux nus féminins et ses couleurs.

Lille 2004, c’est aussi toute une région qui en est fête ! On retrouve Rubens à Anvers pour une exposition «Rubens à Anvers» et au Musée des Beaux-Arts d’Arras, pour une exposition «Rubens contre Poussin».

Mais si vous restez à Lille, nous vous invitons à découvrir l’exposition «On a choisi RUBENS» au Palais Rameau : ce n’est pas loin. (10 mn à pied du Palais des Beaux-Arts).
30 artistes contemporains Lillois et de la région ont répondu à l’invitation de M. Edouard Trémeau (commissaire de l’exposition) à créer des œuvres autour de Rubens.
Il ne faut surtout pas s’attendre à trouver une banale revisite des œuvres de Rubens, mais ces artistes nous proposent un travail sur son temps, ses thèmes, sur son travail.
La traduction contemporaine qui en est faite, la scénographie didactique mise en place, nous renvoient comme un jeu de miroir une image d’une seule et même humanité.

Après avoir accueilli un astroport, la rue Faidherbe prend les couleurs de Shangaï (enfin du moins la nuit), mais nous sommes dans l’année de la Chine, alors…

A ne pas manquer les MicroFolies à EuraLille, où on continue à jouer avec nos sens. Dans cette nouvelle série composée de 6 espaces, nous retiendrons plus particulièrement : «Cupola» de Jeffrey SHAW et Bernd LINTERMANN - projection sur une coupole de 12 m de diamètre et de 6 m de haut, des architectures et des plafonds Lillois, dans un mouvement perpétuel à 360 °.
«Le labyrinthe olfactif» de Serge Lutens. Cet artiste lillois, nous perd dans un dédale dans lequel des alcôves dégagent différentes odeurs puisant dans la mémoire collective des odeurs propres à la région, telles que : la chicorée ; la pluie sur le pavé, le parquet ciré et bien sûr les moules frites.

Au Tri Postal, accroché à la gare Lille Flandres, débute le 2 avril, une exposition «Les Afriques» présentant un important panorama de la création contemporaine d’artistes majeurs de ce continent.

La saison 2 est aussi l’ouverture des Maisons Folies à Lille, Arras, Maubeuge, Courtrai, Trounai et Mons (pour ces trois dernières en Belgique).
Hybride issu d’un croisement entre une M.J.C et une maison de quartier, mais quand les moyens sont mis en œuvre, le résultat est tout à fait probant.

Bernard Lalanne


Lille 2004, ce n’est pas que des expositions, mais aussi de la danse, de la musique, du théâtre, de l’opéra alors cliquez sur lien pour découvrir toutes les informations : LILLE2004


- Rubens au Palais des Beaux-Arts de Lille jusqu'au 14.06.04
- «Rubens à Anvers», à la Rubenshuis - Anvers du 06.03.04 au 13.06.04
- «Rubens contre Poussin» au Musée des Beaux-Arts d’Arras jusqu'au 14.06.04
- «On a choisi RUBENS» au Palais Rameau jusqu'au au 07.05.04
- les MicroFolies à EuraLille jusqu'au 8.08.04
- «Les Afriques» au Tri Postal jusqu'au 8.08.04

visuel : Petrus Paulus Rubens, La Descente de Croix ©Palais des Beaux-Arts, Lille