Retour
« Raoul Dufy : Du motif à la couleur »
A l’occasion du cinquantenaire de la mort de Raoul Dufy, sa ville natale du Havre organise une exposition de ses œuvres intitulée « Du motif à la couleur » au Musée Malraux.


Raoul Dufy a laissé l’image d’un peintre pétillant, talentueux ,décoratif et mondain qui va peindre des champs de course, des régates et des villas de la Côte d’Azur, qui exprime au plus près le goût français de l’entre deux guerres, fait de légèreté et de grâce. En fait, on se rend compte qu’il n’y a pas qu’un Dufy mais plusieurs Dufy.

Cette exposition montre cette diversité de l’artiste, l’utilisation de ses différentes formes d’expression au service de son art. La présentation de gravures sur bois, projets textiles, céramiques, tentures, tapisseries (oeuvres accompagnées de leurs travaux préparatoires) confrontées à l’œuvre peinte témoigne d’une même inspiration qui affirme la complémentarité des diverses expressions esthétiques.
Cette maîtrise de techniques souvent artisanales a permis à Raoul Dufy de parfaitement démontrer la réciprocité qu’il existe entre la décoration et la peinture.
« Le peintre ne cesse toute sa vie, a déclaré Dufy, de se pencher sur toutes les formes de son art et d‘en rechercher les structures véritables, et d’enrichir son esprit de toutes les connaissances qu’une recherche constante lui apportera ».
C’est à travers ces divers engagements dans la voie de la décoration que le peintre allait trouver la solution à ses nombreuses recherches de composition, de couleur et de lumière.

L’exposition présente une cinquantaine de peintures, environ soixante-dix dessins et aquarelles, une trentaine de céramiques, des textiles provenant de la firme Bianchini-Férier, deux robes, un châle, des foulards, des tapisseries, de nombreux projets de tissus et empreintes ainsi que des gravures.
L’accrochage met en évidence des récurrences, des thèmes déclinés en différentes techniques, des passions, des séries : la mer,les baigneuses, les cargos, les pêcheurs, les coquillages, l’atelier et son modèle, la mode et les mondanités, les animaux déclinés d’après le Bestiaire d’Apollinaire etc….

Pour la mise en œuvre de ce projet ,les musées ont souhaité bénéficier de la collaboration et des connaissances de Mme Dora Perez-Tibi, spécialiste de Raoul Dufy ,à qui ils ont confié le commissariat scientifique de cette manifestation. Les objets et les œuvres de l’exposition ont été selectionnés, empruntés à de grandes collections françaises (comme le legs Emilienne Dufy) hollandaises, suédoises, belges et américaines.
Quelques rares pièces sont exposées pour la première fois en France, comme la décoration murale de la villa l’Altana à Antibes réalisée en 1929 pour Guy Weisveller, présentée seulement à Londres en 1983/1984 et des pièces restaurées pour l’événement comme la Nageuse Rouge de 1925.

Autre élément intéressant de cette exposition, baignée par la lumière des lieux, est ,sans aucun doute, le travail de Raoul Dufy en tant que céramiste.
La céramique de Dufy a été presque entièrement réalisée à Paris chez le catalan Llorens Artigas que le peintre a connu en 1922 par l’intermédiaire d’un autre céramiste et sculpteur espagnol Paco Durrio.
L’œuvre céramique est relativement importante puisqu’ on ne recense pas moins de 109 vases et 60 petits jardins d’appartement. Ici au Musée Malraux du Havre, nous ne voyons qu’une petite dizaine de grands vases et à peu près cinq petits jardins d’appartement.
Un des sujet qui revient le plus souvent dans le travail de Dufy sur la céramique est celui des baigneuses. Il recherche la profondeur, insiste sur les effets de vague et les rondeurs des femmes. Les couleurs et les lumières des vases nous montrent bien que Raoul Dufy a su maîtriser les outils du céramiste et démontrent une fois de plus les multiples talents de cette artiste qui a écrit une des plus belles pages de l’histoire de la peinture moderne française.


Cette exposition se déroule du 8 Mars au 1er Juin 2003 au Musée Malraux du Havre. Puis, elle se déplacera au Musée d’art moderne de Céret du 21 Juin au 14 Septembre 2003 pour finir l’année à Roubaix à la Piscine Musée d’art et d’industrie André Diligent du 26 Septembre au 7 Décembre 2003.
Ces trois musées, dans des styles différents, ont voulu faire découvrir au public la réalisation d’œuvres et de thèmes peu connus qui composent la grande diversité du talent du peintre.

Yann Rousseau.

Pour tout savoir sur cette exposition au Musée Malraux - Le Havre, Cliquez-ici

visuel : La Plage et l'Estacade au Havre.
Vers 1926-1930, huile sur toile. Le Havre, musée Malraux